SAINT-CHAMAS en Provence

L’anse de Saint-Chamas, est située au fond d’un golfe qui forme l’extrémité Nord de l’Étang de Berre. La petite ville a su se protéger de la vague d’industrialisation massive qui a touché l’ensemble des communes voisines. La façade littorale y est remarquable de par ses hautes falaises, les collines des Moulières et du Baou reliées toutes deux par un aqueduc, le « pont de l’Horloge », qui forme une frontière naturelle entre la façade littorale et l’intérieur des terres. Le cœur du village est divisé en deux parties par une colline percée de grottes quasiment toutes habitées aujourd’hui. Il s’ouvre d’un côté sur la pinède et les collines et de l’autre sur un agréable petit port de pêche.

Quelques mots sur une longue histoire…

Quand, au VIIe siècle est construite une chapelle dédiée à Saint-Aman (Sanctus Amantus comme on dit alors, évêque de Rodez, dont Saint-Chamas tire son nom), beaucoup de monde est déjà passé par là. En témoigne encore fièrement l’imposant pont romain, le « pont Flavien » (1er siècle avant J.C.), à l’entrée sud du village. C’est en effet depuis l’antiquité que fonctionne le petit port de pêche de Saint-Chamas qui est longtemps resté un des plus important de l’étang.

1-2

Son activité s’est encore accrue avec la construction, décidée par Colbert, en 1683, d’une Poudrerie royale sur un terre plein de 100 ha gagné sur l’étang et qui reste aujourd’hui un parc très apprécié du public. En 1863 la colline qui sépare le coté mer (le quartier du Pertuis) du coté terre de Saint-Chamas (le quartier du Delà), s’effondre sur un malheureux paysan qui sur sa charrette empruntait l’unique passage, « la Goule », existant alors. A l’emplacement de la trouée laissée par cet effondrement sera construit en 1902 un aqueduc, rapidement surmonté d’une horloge, qui finira de façonner Saint-Chamas et lui donnera le visage qu’on lui connaît aujourd’hui.

1-3

Pour être complet on peut mentionner au sud deux constructions qui marquent fortement le paysage un pont ferroviaire, ouvrage original d’un ingénieur (1847) et les tours de la centrale hydroélectrique d’E.D.F. aménagées en 1966 à l’extrémité du canal de la Durance.

1-4

1-5

CARTE D' IDENTITE DE LA VILLE

• Population : 7774 habitants (INSEE : 1er janvier 2011)

• Superficie : 2 671 hectares

• Longueur de côte : 12,5 km

•Communauté d'agglomération Agglopole Provence. 17 communes sur 514 km2

• Situation : à 15 km de Salon de Provence, 40 km d’Aix en Provence, 47 km d’Arles, 53 km de Marseille, 70 km d’Avignon.

• Quatre ports : 2 ports de Pêche, le port du Pertuis et le port du Sagnas, et 2 ports de plaisance le port Notre Dame et le port de Beau Rivage.

• Accès : par la route N7 - N113 - A7

Aéroport Marseille/Marignane : 30 km

Gare de Saint-Chamas ou gare de Miramas à 5 km

Lignes régulières de bus.

Saint-Chamas est aussi accessible par voie maritime

 • 3 écoles maternelles, 2 écoles primaires, 1 collège et 1 lycée d’enseignement professionnel.

 

 

scroll back to top